Voici la conférence zoom organisée par des étudiants du diplôme universitaire métier facilitateur #10, Pierre et Nicolas, le jeudi 29 avril 2021.

La conférence est organisée en trois parties :

1- Les fablabs et leur avenir, l’intégration des high techs
2- Les low tech labs et les low techs
3- L’écosystème des fablabs

Merci à nos intervenants :

  • Mathilde Berchon ∙ FuturFab
  • François Cattreux ∙ Caux Seine Developpement
  • Tom Hébrard ∙ http://tomhebrard.fr
  • Kévin Loesle ∙ Low-tech Lab Grenoble

Et merci à tous les participants, plus de 70, dont environ 50 sont restés jusqu’à la fin des trois heures de conférence.

Voici le plan de la table ronde :

• 1 Définition du fablab
• Les futurs services des fablabs
• L’impression 3D du futur
↳Impression ceramique
↳Impression metal
↳Impression 4D

• Le fablab et l’économie circulaire, quelle place? Quelle évolution?

• 2 La place des lowtechs dans l’avenir
↳Droit à réparer
↳Auto-construction
↳Mobilité

↳Alimentation

• 3 L’écosystème du fablab
↳Forme juridique
↳Modèle économique

↳Intégration locale

Questions :

Introduction, présentation des intervenants

Partie 1- Fablab – High techs

Définition du fablab

Comment voyez vous le fablab du futur ?

Comment voyez-vous évoluer le domaine de l’impression 3D à l’avenir ?

L’impression 3d de céramique et de métaux commence à se démocratiser (comme la iro 3d, imprimante 3D métal à 7000$ https://iro3d.com/), comment voyez-vous leur développement dans les années à venir ?

Il existe déjà des prothèses imprimables en 3d pour les gens ayant perdus un membre, voyez-vous cette technique se développer à l’avenir comme par exemple des membres robotisés?

Qu’est-ce que l’impression 4D et quelles sont ses perspectives ?

Comment aujourd’hui votre Fablab intègre-t-il le principe d’économie circulaire ?

Quelle évolution dans ce domaine pour le futur ?

2e partie : low techs

Qu’est ce qu’un low tech lab, qu’est ce que sont les low techs ?
Aux vues des travaux de Jean-Marc Jancovici, spécialiste des enjeux d’énergie et de climat et de Philippe Bihouix qui a travaillé sur les low tech et l’épuisement des ressources, les fablabs n’ont-ils pas vocation à devenir des low tech labs ?

Existe-t-il des lobbys citoyens pour le droit à réparer et si oui (ex. ifixit) et comment les rendre plus forts pour rééquilibrer la balance contre les lobbys industriels?

Quels usages des lowtech pour les urbains aujourd’hui ?

Les imprimantes 3D céramique sont elles intégrées dans les low tech labs, au sens où leur matière première, l’argile est fondamentalement low tech, on peut en trouver au sol en forêt.

Serait il intéressant d’intégrer des imprimantes 3D métal vu que leur produit fini est très solide, résistant durable comme les pièces en acier par exemple.

Comment envisager la mobilité d’un point de vue Lowtech (vélo, vélos cargo, vélos électriques DIY…) ( ex http://www.xyzcargo.com/ )?

Comment voyez-vous la production alimentaire à l’âge du Lowtech (potager urbain, ceinture urbaine agricole, exode urbain ?) ?

3ème partie : Ecosystème des Fablabs

Les différents modes de construction (porté par une association, du public, du privé…)
Quelle est la forme juridique de votre Fablab ?
Quel est le modèle économique de votre fablab ?
Quels sont les avantages et difficultés rencontrés ?

Nicolas – Quelles sont vos relations avec les autres Fablab locaux ou plus éloignés ?

Quelles sont vos relations avec les autres structures associatives, privées, publiques avec lesquels vous êtes en lien ?

Conclusion